Cohabitation interspécifique en terrarium : retour d’expérience

Pour mélanger certaines espèces, la première règle est d’optimiser la taille du terrarium et le décor, ce qui permet d’offrir plusieurs territoires et suffisamment de cachettes. Photo : Gireg Allain.

Les terrariophiles sont souvent tentés d’installer plusieurs espèces dans un même terrarium, souvent par gain de place. Cette pratique peut aussi bien être couronnée de succès qu’amener de grandes déconvenues….

Ce contenu Tous les magazines et Reptilmag est réservé : Connectez-vous Abonnez-vous