Coléoptères, insectes extraordinaires

Le saviez-vous ? De la coccinelle au scarabée atlas en passant par la cétoine dorée, le doryphore et la luciole, les coléoptères représentent plus de 387 000 espèces réparties sur tous les continents à l’exception du Pôle Sud, et sont présents sur terre depuis plusieurs centaines de millions d’années.

Puisant dans l’incroyable collection entomologique du musée des Confluences (à Lyon, Rhône), l’exposition propose de découvrir ces insectes si communs, aux caractéristiques pourtant extraordinaires. A l’exemple du scarabée bombardier, capable de projeter un jet de vapeur à plus de 100 °C, si les coléoptères font preuve de capacités étonnantes, ils nous surprennent aussi par l’esthétisme de leurs formes et de leurs couleurs.

Photo : Pierre-Olivier Deschamps/Agence VU' - Musée des Confluences
Photo : Pierre-Olivier Deschamps/Agence VU’ – Musée des Confluences

Nous entretenons des rapports complexes avec les coléoptères. Ravageurs ou auxiliaires de culture dans les champs, ils sont aujourd’hui envisagés comme une ressource alimentaire alternative. Dans la plupart des sociétés, ils font aussi l’objet de croyances et de représentations : alors que la « bête à bon Dieu » porte bonheur en Occident, certains coléoptères sont la manifestation de magie noire en Afrique. D’autres révèlent l’âme des défunts, telles les lucioles, dont la contemplation nocturne est un plaisir esthétique apprécié des Japonais.

Photo : P. Goet
Photo : P. Goet

A la croisée des sciences naturelles et de l’ethnologie, cette exposition associe l’expérience sensible aux données scientifiques, et par l’émerveillement, nous invite aux savoirs.

Coléoptères, insectes extraordinaires
Du 21 décembre 2018 au 28 juin 2020.
Salle 14 – 175 m2.
http://www.museedesconfluences.fr/fr

L’exposition en chiffres
Plus de 300 espèces présentées.
Plus de 387 000 espèces de coléoptères recensées dans le monde.
31 % des insectes consommés quotidiennement dans le monde sont des coléoptères.

Inédit dans l’univers des musées européens, le musée des Confluences met en dialogue les sciences pour comprendre l’histoire de l’humanité. Situé au confluent du Rhône et de la Saône, au coeur d’une architecture conçue pour être un lieu de rencontres et d’interrogations, le musée des Confluences aborde de grandes questions universelles : l’origine et le devenir de l’humanité, la diversité des cultures et des sociétés mais aussi la place de l’humain au sein du vivant. Soit un parcours permanent de 4 expositions dont la démarche inédite est de proposer au visiteur une approche interdisciplinaire. Décloisonnées, les sciences sont mises en dialogue pour comprendre et dénouer la complexité de notre monde. Par l’émotion et l’émerveillement, le musée des Confluences nous invite au savoir.

Avec plus de 700 000 visiteurs par an, le musée des Confluences est le musée le plus visité de France après Paris.

Imprimer

Laisser un commentaire