Fondation TARA Expéditions

La Fondation Tara Expéditions, première fondation reconnue d’utilité publique consacrée à l’Océan, organise des expéditions pour étudier et comprendre l’impact des changements climatiques et de la crise écologique sur nos océans. Initiative privée (à but non lucratif) française, Tara Expéditions agit depuis 2003 en faveur de l’environnement et de la recherche grâce à un bateau mythique, TARA, taillé pour les conditions extrêmes.

Le projet est né de la passion des océans, d’une vision humaniste et engagée de ses créateurs, agnès b. et Etienne Bourgois. Les expéditions scientifiques de TARA étudient deux thèmes scientifiques principaux : Océan et Changement climatique. Elles sont le fruit d’une collaboration avec des instituts scientifiques et apportent des résultats concrets sur ces thématiques.

La Fondation a organisée 11 expéditions, la dernière vient à peine de s’achever. Il s’agit de l’expédition Tara Pacific 2016-2018. Elle a consisté à ausculter de manière inédite la biodiversité des récifs coralliens et leur évolution face au changement climatique et aux pressions anthropiques – c’est-à-dire subissant les activités de pêche, de construction, la pollution. C’est une équipe scientifique interdisciplinaire coordonnée par le CNRS et le Centre Scientifique de Monaco (CSM) qui a conduit l’expédition.

Dans les nombreuses missions de cette expédition, une des équipes à étudiée l’adaptation des coraux au changement climatique, dans un pays encore préservé de l’impact humain. Cette mission spécifique a durée 10 jours à bord de Tara et a lieu dans l’Etat de Koror, aux Palaos (pays d’Océanie situé en Micronésie, à l’est de Mindanao (Philippines), au nord de la Nouvelle-Guinée occidentale (Indonésie), à l’ouest des États fédérés de Micronésie et occupant l’extrémité occidentale de l’archipel des Carolines). En choisissant les Palaos comme terrain d’étude, les scientifiques ont souhaité étudier des coraux protégés des effets anthropiques pour pouvoir observer les conséquences des changements environnementaux globaux sur les récifs coralliens. Véritable laboratoire à ciel ouvert, les petites îles de Palaos bordent des sites sous-marins naturellement acidifiés, qui correspondent aux estimations d’acidification des océans en 2100.

Pour résumer, l’expédition Tara Pacific 2016-2018 à durée 3 ans sur les récifs coralliens, 100 000 km ont été parcourus, 2600 plongées scientifiques ont été effectuées, 36 000 échantillons ont été récoltés. Il va falloir encore du temps pour décrypter l’ensemble des données amassées à l’occasion de ce périple mais à n’en pas douter, elles risquent d’être bien utile pour comprendre les nombreuses questions qui se posent aux scientifiques et plus modestement aux aquariophiles sensibles à la compréhension des fabuleux écosystèmes sous-marins, même captifs !

Source : https://oceans.taraexpeditions.org/

print

Laisser un commentaire