Anatomie d’un polype de scléractiniaire et mécanisme de chasse

À la tombée de la nuit, lorsque le zooplancton remonte vers la surface de l’océan, les polypes des scléractiniaires étendent leur dispositif de chasse. Quelle que soit l’espèce, la taille du polype, son anatomie, ses mécanismes sont similaires : gonflement du cœnosarque, ouverture et éversion du stomodeum, extension de la couronne de tentacules et expansion secondaire de filaments mésentériques dans certaines circonstances. Au bout de chaque tentacule, des nématocystes (ou cnidocystes) sont disposés et armés, prêts à la prédation. Le polype est alors à l’affût de tout animalcule vivant ou particule organique qui touchera l’un des tentacules. À la moindre pression sur l’un des cnidocils bordant le nématocyste, celui-ci éjecte alors un harpon creux qui se plante dans la proie. Le venin est ensuite expulsé et injecté dans les tissus de celle-ci, et les tentacules commencent à tracter la proie vers la bouche du polype… Sabine PenissonResto & Véto, Nourrir les gros polypes, ZebrasO’mag N°42.

En aquarium, cette stimulation de la mécanique de chasse est la même. Elle a lieu grâce aux apports alimentaires indispensables, en particulier pour les scléractiniaires à gros polypes.
C’est en tout cas ce qu’illustre ce magnifique timelapse (séquence vidéo accélérée) réalisé par Frédéric Pacorel au Musée océanographique de Monaco. On y découvre tour à tour, des colonies de Favia sp., Blastomussa sp., Rhodactis (genre de corallimorphaire (coraux-champignons)) qui activent leurs réflexes de chasse alors qu’elles sont stimulées par un apport alimentaire gourmand au coeur de l’aquarium. L’ensemble du processus “savamment” décrit dans la première partie de cet article est résumé en quelques secondes d’images absolument magnifiques.

En attendant, c’est dans ZebrasO’mag N°42, rubrique “Resto & Véto” – aujourd’hui en rupture mais bientôt disponible sur Animalia Presse – pour les plus fidèles d’entre-vous que Sabine Penisson nous donne les clés et les recettes de l’alimentation des gros polypes dans l’aquarium marin et … comme conclu Sabine dans son article … les coraux vous diront MERCI notamment en croissant de manière bien plus vigoureuse et rapide.

Imprimer

Laisser un commentaire