Le phasme gibbeux, Cranidium gibbosum

Gros plan de la tête et du thorax d’une femelle.

Le phasme gibbeux a été introduit en métropole par des membres du Groupe d’Étude des Phasmes, aujourd’hui hélas disparu. Deux expéditions réalisées en Guyane française en 1992 et 1993 ont permis de capturer des animaux au barrage de Petit Saut, près de Kourou, à la Montagne de Kaw et à Saül. C’est lors de chasses nocturnes à la lampe frontale que les phasmes sont repérés puis collectés et mis en élevage.

Ce contenu est réservé : Connectez-vous Abonnez-vous