Reproduction réussie à NAUSICAA

Caesio cuning - Photo : Subphoto
5 5 votes
Article Rating

Reproduction réussie à NAUSICAA d’un poisson tropical, le fusillier à ventre rouge, Caesio cuning (Bloch, 1791).

La quinzaine de juvéniles, âgés trois mois, proviennent d’œufs pondus par des individus matures (géniteurs) dans les aquariums de NAUSICAA. C’est la première fois que la reproduction de cette espèce est réussie en captivité.

Ce résultat est le fruit du projet COPEFISH associant depuis plusieurs années NAUSICAA et une équipe de chercheurs de l’Université de Lille (Laboratoire LOG de Wimereux). Ce projet labellisé en 2011 par le Pôle AQUIMER a pour objectif d’accroître les connaissances sur la reproduction des poissons marins, tout particulièrement en ce qui concerne la nutrition durant le développement des larves. Pour accueillir l’équipe de chercheurs, un local spécialisé a été aménagé récemment dans NAUSICAA. Il est équipé de cuves d’élevage de phyto et zooplancton. Une dizaine d’espèces de copépodes y sont produites. Dans l’océan, les copépodes sont des organismes planctoniques essentiels à l’alimentation des larves de poissons de par leur taille et leur composition biochimique. L’équipe de chercheurs dispose également d’un savoir-faire dans l’élevage des larves de poissons récifaux notamment, et plus encore. Ce projet reçoit l’appui du Conseil Régional des Hauts de France.

photo (© Stephan PANNIER-NAUSICAA) : Ces juvéniles sont âgés de trois mois, avec douze autres ils sont issus d’œufs pondus par des adultes dans les aquariums de NAUSICAA .
Ces juvéniles sont âgés de trois mois, avec douze autres ils sont issus d’œufs pondus par des adultes dans les aquariums de NAUSICAA . Photo © Stephan PANNIER-NAUSICAA.

Au nombre de 14, les géniteurs des juvéniles de Caesio sont arrivés à NAUSICAA en 2016, date à laquelle ils mesuraient 2 cm. Dans l’aquarium-lagon, sous une lumière naturelle, ils se sont bien développés et des pontes ont été observées de Mai à Août 2020 au crépuscule. Les soigneurs veillent à leur distribuer quotidiennement une alimentation équilibrée à base de produits de la mer, légumes verts et 20% de granulés. Ils récoltent les minuscules et fragiles œufs dans des filets à plancton à mailles fines.

Les œufs sont confiés à l’équipe de chercheurs qui les incubent dans des cuves à une salinité de 35 grammes par litre et une température d’environ 25°C. Les jeunes larves éclosent au bout de trois jours. Une fois leur minuscule bouche formée et ouverte, des nauplii de copépodes (stades jeunes) de trois espèces différentes et de taille inférieure à 63 microns leur sont distribués. Vers l’âge de 15 jours, les larves sont capables de manger des proies plus grosses : des rotifères et des copépodes plus âgés (stades plus vieux), d’une taille de 0,15 mm.

Parvocalanus crassirostris (photo adulte et larve © Emilien Deposé–Franck Pericat–Université de Lille) est une des principales espèces de copépodes distribuées.
Parvocalanus crassirostris est une des principales espèces de copépodes distribuées. Photo adulte et larve © Emilien Deposé–Franck Pericat–Université de Lille.

Les larves de Caesio sont particulièrement sensibles et plusieurs phases critiques ont été observées. Au 13ème jour,la morphologie des larves a évolué notablement. La métamorphose (passage du stade larvaire au stade juvénile) se déroule entre le 60ème et le 75ème jour. On observe durant cette période l’apparition des couleurs de la forme adulte ainsi qu’un comportement grégaire caractéristique de l’espèce.

Le Caesio à ventre rouge est une espèce marine tropicale qui est pêchée à la fois pour l’aquariophilie et pour l’alimentation des hommes. Aujourd’hui dans certaines régions des signes de pêche excessive sont observés.

L’élevage de cette espèce réputée difficile, qui entre aujourd’hui dans sa phase expérimentale, pourrait permettre d’alimenter le marché de l’aquariophilie et de mieux respecter les ressources marines. Cette réussite peut également bénéficier au secteur de l’aquaculture qui cherche à se diversifier et domestiquer de nouvelles espèces de poissons et promouvoir des pratiques plus durables.

Voir :

Merci à Stéphane HÉNARD, Directeur du Vivant – Capacitaire – NAUSICAA

print
5 5 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments